Accueil > humidite-diagnostic

Norellagg traitement humdite power pipe

Apprenez à faire votre propre diagnostic humidité pour votre maison, votre immeuble

  • Bien observer pour comprendre l'origine de l'humidité
  • Salpêtre donc remontée capillaire par osmose
  • Condensation, l'humidité quotidienne
  • Infiltration : gouttière, toiture, fissure
  • Dégâts des eaux, inondation, rupture canalisation, incendie

Pour un traitement efficace de l’humidité dans les murs,
il faut comprendre la cause

Mais quels sont les différents types d’humidité ?
Comment les reconnaître ?

A partir de nos expériences nous avons écrit un guide pour établir un diagnostic de l’humidité.

Ce guide est basé sur des observations, complétées si possible par des mesures d’humidité en profondeur et en surface.

Par chaque cause de l’humidité, les constations visuelles des dégâts sont souvent différentes. Le taux d’humidité n’est jamais homogène sur un même mur.

S’il est plus important en haut qu’en bas, sur le plafond que sur le sol, alors la cause peut être la condensation, l’infiltration ou des remontées capillaires.

Dans le tableau suivant, vous avez de nombreuses informations pour comprendre les 4 causes de l’humidité dans votre maison.

Il faut ensuite observer attentivement le toit, les murs à l’extérieur et à l’intérieur. Il faut prendre son temps.

Puis vous pourrez faire un diagnostic de votre humidité vous-même.

Devenez votre propre spécialiste en humidité !

Observez votre bâtiment, intérieur et extérieur, pour mieux comprendre d’où vient votre humidité !

Nous avons classé les causes de l’humidité en 4 catégories pour faciliter l’identification des problèmes et les résoudre.

Ici vous trouverez des photos et des points d’observations

pour vous aider à identifier les principales causes de vos problèmes d’humidité.

Mais quel est le taux d’humidité idéal dans une maison ?

Réponse : un taux d’humidité relative entre 40 et 60%. Le taux d’humidité est lié à la température.

Pour 20°C il faut avoir entre 40 à 60 % d’humidité relative pour avoir une ambiance saine, sans condensation.

Pour la cave ou le sous-sol, avec 15°C, un taux d’humidité entre 70 % et 80 % est correct.

Un air trop humide provoque des dégâts dans la maison et peut entraîner des problèmes de santé (allergies, asthme…).

Un air trop sec favorise les poussières et assèche les muqueuses.

Définition : les remontées capillaires – humidité ascensionnelle et osmose

La remontée capillaire provient de l’humidité dans le sol qui remonte dans les murs. Il s’agit de 2 phénomènes physiques : la remontée capillaire est reconnaissable parce qu’elle monte jusqu’à 20 cm et l’humidité ascensionnelle (aussi appelée osmose) est reconnaissable parce qu’elle atteint plusieurs mètres de hauteur.

Chargement…
 


Comment observer les remontées capillaires ?

Il en existe deux : la loi de Jurin et le phénomène d’osmose.

Pour la loi de Jurin, il s’agit d’eau qui remonte dans les murs sur un sol humide mais ce niveau ne dépassera pas 20 cm de hauteur.

Le phénomène d’osmose se sont des molécules d’eau chargées électriquement qui passant sous une fondation sans coupure d’arase vont être attirées par le négatif du mur. Le négatif attirant le positif, les molécules d’eau montent dans le mur. Cette humidité peut monter jusqu’à 2 mètres de haut, voire plus dans certaines conditions.

Si l’on gratte un peu le plâtre du mur intérieur, on peut voir que la surface extérieure est moins humide que l’intérieur.

Des observations attentives permettent d’identifier les remontées capillaires, en particulier dans le bas des murs :

  • Sur les murs intérieurs :
    • le papier peint se décolle
    • la dégradation des plâtres et la détérioration des enduits qui s’effritent
    • le revêtement du sol, type moquette ou parquet, qui pourrit
    • l’apparition de salpêtre
    • l’apparition de petits champignons

Mais aussi :

    • des mauvaises odeurs
    • les matériaux isolants, type laine de verre, sont moins efficaces
    • il est plus difficile de chauffer les pièces
    • l’air est malsain
  • Sur les murs extérieurs :
    • la détérioration des enduits extérieurs et parfois l’altération du gros œuvre
    • le crépi se dégrade
    • l’apparition d’auréoles, de cloques
  • La composition des murs est très importante :
    • il n’y a pas de bande d’arase
    • les matériaux sont très poreux
    • les matériaux ont des réseaux capillaires qui permettent à l’eau de remonter

L’apparition de ces signes doit vous alerter.

Quels traitements pour éliminer l’humidité due aux remontées capillaires ?

Afin d’arrêter l’humidité ascensionnelle ou par osmose de façon définitive et garantie, il faut stopper le phénomène de remontée de l’eau au niveau des fondations.

La seule solution simple et efficace est la pose du boitier géomagnétique : le GÉOLLAGG.

Définition de l’humidité due à la condensation

C’est la première cause d’humidité.

La condensation est la transformation d’un état gazeux à un état liquide.

Pour les remontées capillaires, l’excédent d’eau est à l’intérieur des murs tandis que pour la condensation, l’excédent de vapeur d’eau est dans l’air, à l’extérieur des murs.
Elle va se condenser, se transformer en gouttelettes d’eau sur les parois et vitres froides car elle aura dépassé son point de rosée.

L’humidité relative, abrégée HR, représente la quantité de vapeur d’eau dans l’air par rapport à la quantité maximum que peut contenir cet air avant que se produise de la condensation, c’est-à-dire la formation de gouttelettes d’eau.

Chargement…
En France, le taux d’humidité relative recommandé dans la maison varie entre 45 % et 65 %.
Le taux d’humidité relative pour l’air extérieur est en moyenne de 70 à 80 %.

Si un taux trop élevé peut avoir des conséquences fatales sur tout le bâtiment, un niveau trop faible s’avère aussi néfaste et peut être source de complications respiratoires.

Comment reconnaître l’humidité par condensation ?

Des observations attentives permettent d’identifier un problème de condensation, en particulier sur les murs :

  • Sur les murs intérieurs :
    • si l’on gratte un peu le plâtre, on s’aperçoit qu’il est plus humide en surface qu’en profondeur
    • il y a des gouttelettes d’eau, plus ou moins nombreuses, qui se forment sur les parois froides, les vitres froides et qui ruissellent
    • les tapisseries se décollent
    • les taches noires apparaissent dans les angles des murs et plafonds, dans les points plus froids
    • il y a une mauvaise odeur
    • l’air intérieur est pollué, chargé en gaz carbonique et en humidité
    • il peut y avoir des petits champignons
    • il est plus difficile de chauffer les pièces
  • Sur les murs extérieurs :
    • pas de point particulier, la condensation est visible uniquement à l’intérieur des maisons

D’où vient cette humidité par condensation ?

Il peut y avoir des causes particulières qui expliquent l’excès d’humidité dans les murs, comme des problèmes :

  • d’infiltration
  • de remontées capillaires
  • de dégâts des eaux

Mais l’activité humaine, la vie même de la maison produit de la vapeur d’eau.

Le tableau ci-dessous présente la production de la vapeur d’eau en fonction de plusieurs activités quotidiennes.
Ces valeurs peuvent varier en fonction de plusieurs critères tels que la température, le type d’activité humaine, etc.

CAUSENature de la productionProduction en clProduction pour
une famille de 4 personnes
en 24 h
TOTAL32 litres
La respiration1 personnede 50 à 80 cl/h
1 famille 2 adultes, 2 enfants8 litres
Les animauxde 50 à 80 cl/heure2 litres
Les plantes
et les aquariums
2 litres
CuisineRepas1 litre/heure3 litres
La salle de bainDouche ou bain1 litre par douche5 litres
Machine à laver3 litres3 litres
Séchage du linge9 litres9 litres

A savoir :

Une famille = 32 litres d’eau produits en 24 h

Quel traitement pour éliminer la condensation ?

Comme souvent, il y a des choses simples à observer et de bons sens que l’on oublie tous.

  1. Diminuer la production de vapeur d’eau
    Pour diminuer l’humidité due à la condensation, il faut produire moins de vapeur d’eau, soit en adaptant à son juste besoin ou en fermant les portes des pièces où l’on produit cette vapeur.
  2. Ventiler en fonction de chaque pièce
    Il faut faire entrer de l’air plus sec dans la pièce, qui va se charger en humidité et ressortirvers  l’extérieur plus humide.
    En regardant le tableau précédent, on constate que la production de vapeur est différente pour chaque pièce en quantité et dans des horaires différents.
    Une ventilation centralisée pour toute la maison ne peut pas s’ajuster à chaque pièce avec des débits horaires variables.
     2 – 1 La seule solution est la ventilation décentralisée par pièce où chaque aérateur est adapté à l’utilisation de la pièce, voir nos produits de ventilation décentralisée.
    2 – 2 Une autre possibilité est l’utilisation de nos AÉROLLAGG SOLAIRE, capteur air solaire autonome, qui permettent d’insuffler de l’air chaud et sec gratuitement. Ils sont complémentaires à une ventilation décentralisée, qui prendra le relais, par exemple la nuit et quand il n’y a pas de soleil.
  3. Il faut chauffer “correctement”
    Pour éviter les points froids.
    L’air chaud contient en suspension plus de vapeur d’eau que l’air froid et évite sa transformation en eau.

Définition de l’humidité due aux infiltrations

On parle d’infiltration d’eau lorsque l’on constate que l’eau extérieure, de pluie ou du sol, pénètre dans le bâtiment à travers le toit ou le mur.

L’eau qui abîme le plafond à cause d’une fuite de la baignoire de la salle de bain à l’étage supérieur est un dégât des eaux.

Il existe deux types d’infiltrations d’eau :

  1. Les infiltrations pluviales
    L’eau de pluie pénètre par le toit ou un mur à cause d’une fissure ou d’un défaut sur un matériaux (une tuile cassée, etc.).
  2. Les infiltrations latérales
    Elles sont dues à une différence de niveau entre le sol intérieur et le sol extérieur du bâtiment, ce qui détermine l’imprégnation de l’eau dans les murs, de l’extérieur vers l’intérieur.
    Egalement les infiltrations d’eau latérales affectent surtout les caves, en provoquant des inondations ou des ruissellements intérieurs.
Chargement…


Comment observer l’humidité par infiltration ?

  • À l’intérieur :
    • un ruissellement intérieur
    • des inondations
    • l’apparition de moisissures
    • l’apparition d’auréoles brunes sur les murs
    • la présence d’humidité sur le plafond
    • de la peinture écaillée
    • le développement de mérules
    • des mauvaises odeurs

Mais aussi :

    • les matériaux isolants (type laine de verre) sont moins efficaces
    • il est plus difficile de chauffer les pièces
    • l’air est malsain
  • À l’extérieur, une observation précise est à faire pour :

    • le toit, les tuiles, le faîtage
    • les gouttières
    • les marques noires sur les murs dues à l’écoulement de l’eau
    • la hauteur du terrain autour de la maison
    • la présence de fossés plein d’eau ou de réservoirs d’eau juste à côté du bâtiment
    • des modifications des terrains
    • de nouveaux ouvrages ou bâtiments
    • des enduits qui se décollent
    • des crépis dégradés


Quel traitement pour éliminer l’humidité due aux infiltrations
?

Quelques pistes à retenir :

  • pour les fuites sur le toit, essayez d’identifier le défaut, parfois difficile à trouver et à réparer
  • pour les fuites au niveau des gouttières de descente d’eau pluviale, il faut nettoyer et réparer
  • si les infiltrations sont dans un mur :
    • micro-fissures (moins de 0,2 mm) => application d’un traitement hydrofuge
    • fissures moyennes (0,2 à 2 mm) => application d’un mastic et revêtement imperméable sur toute la surface
    • grosses fissures (plus de 2mm) => travaux de maçonnerie
    • porosité => application d’un traitement hydrofuge ou revêtement imperméable
    • infiltrations dans les fondations par pression hydrostatique => cuvelage, drainage, membrane étanche…
  • pour un revêtement des murs dégradés => nouveau revêtement extérieur, bardage
  • surveiller également les ouvrages extérieurs : fossés, nouveaux murs, drainage défectueux, évacuation des eaux de pluies…

Définition l’humidité due aux dégâts des eaux

Qu’est-ce que c’est ?

On entend par dégâts des eaux des phénomènes extérieurs comme :

  • des inondations
  • des dégâts par l’eau suite à un incendie
  • une rupture de canalisation d’eau
  • un débordement d’un lave-linge

Chargement…

Comment observer l’humidité due aux dégâts des eaux ?

Malheureusement les observations sont très faciles à faire !

Quel traitement pour éliminer l’humidité due aux dégâts des eaux ?

Que faire après une inondation ? 

Bien sûr, il faut d’abord arrêter ou attendre l’arrêt de l’eau.

Prendre des photos des dégâts, des différentes pièces et appareils pour l’assurance.

Ensuite il y 4 étapes à suivre :

1 – Jetez tout ! Débarrassez-vous de tout ce qui est gorgé d’eau :

  • les isolants gorgés d’eau
  • le mobilier difficilement récupérable

2. Séchez. Utilisez un déshumidificateur ou un déshydrateur de qualité et puissant.

3. Nettoyez.

4. Aérez. Pour vous débarrasser de l’humidité et des odeurs, aérez au maximum. L’air doit circuler.

Avec ces informations vous pouvez connaître la ou les cause(s) de votre humidité.

Nous vous invitons à suivre ce lien pour choisir la solution qui convient :

HUMIDITE TRAITEMENT

Si vous souhaitez confirmer votre opinion, nous sommes à votre disposition.

CONTACTEZ NOUS