actualite environnement ecologie solaire air energie

ACTUALITE

sur l’environnement, l’écologie, la récupération d’énergies, le solaire, la qualité de l’air.

DPE a ameliorer pour vendre plus cher et plus rapidement


Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Améliorer le DPE permet-il de vendre plus cher ?

La classe affichée par le DPE, diagnostic de performance énergétique, influence directement le prix de vente d’un bien immobilier.

Il semble évident à tous qu’un bien se vendra plus cher et plus rapidement si son DPE est meilleur, car il y a moins de dépenses pour le chauffage, l’ECS et la climatisation.

Oui, mais de combien ?

Nous avons des valeurs à communiquer qui permettent d’ajuster les « justes travaux » à réaliser sans sur-investir.

DPE et PRIX DE VENTE : SYNTHESE

Même s’il faut être prudent sur des synthèses rapides, il est quand même possible de faire ressortir certains points :

  • La différence de valeur entre 2 biens immobiliers équivalents, mais à performances environnementales différentes dévalorise le bien peu performant et valorise le bien performant.

  • Une amélioration du DPE en passant d’une lettre à une autre plus performante augmente le bien de 5 à 10 %.

  • Pour un bien équivalent, un bien avec un DPE A ou B peut se vendre jusqu’à 30 % plus cher qu’un bien avec un DPE F ou G.

Aujourd’hui on constate que la valeur d’un bien immobilier varie fortement selon ses performances énergétiques.

Le résultat du DPE est synthétisé par deux étiquettes, l’une portant sur le niveau de consommation d’énergie du logement et l’autre portant sur ses émissions de gaz à effet de serre.

Le DPE se base en partie, et selon les méthodes de calcul  sur les factures énergétiques réelles du bâtiment.

Quel est le DPE moyen des habitations en France en 2018 ?

dpe moyen maison appartement

Source Le Moniteur

DPE

85 % des logements sous le « C »
de l’étiquette énergétique !

Une étude des entreprises spécialisées dans le DPE sur un échantillon de 100 000 appartements et maisons, neufs et anciens, montre que 80% des logements français figurent dans les catégories D à F, soit 3 des 4 plus mauvaises lettres de l’étiquette de performance énergétique.

La consommation moyenne des logements français, pour le chauffage, l’ECS et le rafraîchissement, se situe aux alentours de :

240 Kwh d’énergie primaire par m² et par an,
soit la lettre E sur l’étiquette énergétique.

Les logements classés en A ou B restent une exception, moins de 2% : ce sont souvent des constructions récentes.

La valeur verte d’un bien étudiée par l’association DINAMIC.

Plusieurs études ont été faites par Dinamic, une association créée par le Conseil National du Notariat  et la Caisse des dépôts et consignations, sur la valeur verte des logements.

La valeur verte d’un immeuble désigne la variation de sa valeur, prix ou loyer, imputable à sa performance environnementale au sens large.

DINAMIC a actualisée son étude basée sur les données des bases immobilières notariales de 2014.

La valeur verte des maisons selon les régions administratives en 2016

dpe et prix de vente des maisons par region en 2016

Comment lire la carte ?

Par exemple pour la région des Pays de la Loire, une maison dont l’étiquette énergie est C s’est vendue 4 % plus chère qu’une maison dont l’étiquette est D, toutes choses égales par ailleurs.

L’écart constaté maximum, pour la région des Pays de la Loire, entre une maison dont l’étiquette énergie est A – B s’est vendue 9 % plus chère qu’une maison dont l’étiquette est D, et une maison dont l’étiquette énergie est F – G s’est vendue 13 % moins chère qu’une maison dont l’étiquette est D, toutes choses égales par ailleurs.

L’écart maximum par cette région est donc de 22 % entre 2 maisons équivalentes.

Pour la région Nouvelle Aquitaine cet écart maximum pour le prix de vente est de : 29 %

L’effet lié à une mauvaise étiquette (F-G) est toujours plus important que celui d’une bonne étiquette (A-B) mais la décote (de- 6 % à 17 % selon les régions) a légèrement diminué alors que la plus value (de + 6 % à 13 %) a augmenté.

La valeur verte des appartements selon les régions administratives en 2016

dpe et prix de vente des appartements par region en 2016

Comment lire la carte ?

Par exemple en Auvergne Rhône Alpes, un appartement dont l’étiquette énergétique est C s’est vendue 3 % plus cher qu’un appartement dont l’étiquette est D, toutes choses égales par ailleurs.

L’effet des étiquettes est toujours moins significatives sur le collectif que sur l’individuel, car d’autres charges communes sont prises en compte.

Les meilleures étiquettes engendrent en 2016 davantage de plus value (de + 3 % à + 19 % selon les régions) que de décote liée aux plus mauvaises (uniquement significative en Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence Alpes Côte d’Azur de – 6 % à – 10 %.

La répartition des étiquettes énergie en maisons selon les régions administratives en 2016

dpe des maisons par region en 2016

Comment lire la carte ?

La performance énergétique des maisons s’est améliorée : le Grand Est, l’Auvergne Rhône Alpes, la Nouvelle Aquitaine, la Normandie et l’Ile de France ont vu leur proportion d’étiquettes (F-G) baisser d’environ 5 points.

La répartition des étiquettes énergie en appartements selon les régions administratives en 2016

dpe des maisons par region en 2016

Comment lire la carte ?

La performance énergétique des appartements est restée stable, à l’exception de l’Ile de France, où la part des moins bonnes étiquettes (F-G) a perdu 4 points